Yankees vs Licornes, un match nul pour lancer la Poule A de la conférence Nord

Les deux équipes sont désormais des habituées de la D3, les Yankees et les Licornes sont en effet montés au même moment à la fin de la saison 2017 : Les briochins grâce à leur titre de champion régional Bretagne/PDL 2017 et les angevins avait quant à eux profité des nombreux mouvements liés à la descente en championnat régional des Caïmans 72. La saison 2018 a donc vu les deux nouveaux promus évoluer dans le championnat de D3, malheureusement aucune des deux équipes ne verra les play-offs, et les Yankees ont même risqué une relégation en Régional. L’objectif en début de saison est donc différent : les Licornes visent une meilleure saison que l’année passée avec éventuellement une place en Play-off, tandis que les Yankees cherchent à laver l’affront de la saison précédente et prouver qu’ils méritent leur place en D3.

Le match se joue le samedi soir donc de nuit, avec un gazon synthétique très humide après une journée de pluie. Heureusement pour les joueurs (et le public) la pluie s’arrête peu de temps avant le début du match et n’affectera pas la rencontre.

Malgré les mauvais résultats de la saison dernière les Yankees alignent environ 35 joueurs pour démarrer le match tandis que les Licornes arrivent avec un peu plus de 25 joueurs.

L’attaque angevine pour un début de match explosif

C’est l’attaque de Saint-Brieuc qui rentre en premier sur le terrain. Mais après trois jeux avec des gains très court, les Licornes sont forcées à punter et Angers récupère le ballon sur leurs 30 yards.

L’attaque des Yankees avance vite et bien : en 3 jeux de course ils se situent déjà sur les 28 yards Licornes. C’est à la passe qu’Angers concrétise son avancé, le QB Guillemin Julien (numéro 13) envoi une passe parfaite sur un tracé extérieur de son receveur Froger Antoine (numéro 18), ce dernier réussi à casser un placage et atteint l’end-zone adversaire pour un Touchdown de 28 yards (14 yards après réception). Le numéro 87, Thomas Xavier, réussi la transformation au pied, les Yankees mènent donc 7-0 à la moitié du premier quart.

Mais les Licornes ne veulent pas se laisser devancer. Les jeux de l’équipe de Saint Brieuc sont plus courts, composés de beaucoup de courses au centre qui viennent percer la défense d’Angers. Notamment portées par leurs deux coureurs, Palcro Jean-Yann et Charbonnel Dylan (respectivement numéro 29 et 24), les Licornes se retrouvent, au bout d’une quinzaine de jeux, sur les 20 yards adverses. C’est à ce moment que la défense angevine réussi à arrêter cette progression infernale, en défendant les trois jeux de passes successifs, elle force l’équipe adverse à se contenter d’un Field Goal d’un peu plus de 30 yards qui sera réussi par le receveur Chevalier Alain (numéro 86).

C’est sur ce long drive briochin que le premier quart se conclut.

Au début du second quart, l’attaque des Yankees peine à avancer, malgré quelques bonnes courses de leur numéro 7, Allet Vincent, il se retrouve rapidement en 4ème et 8, le coach angevin décide de la tenter, c’est un échec, le jeu de passe est stoppé par la defensive line de Saint-Brieuc qui sack le QB Yankees. Mais durant le sack une faute personnelle contre les Licornes est appelée par les arbitres, les Yankees obtiennent donc 4 nouvelles tentatives. Et, malgré quelques Holdings qui ralentiront la progression, l’équipe d’Angers marque un Touchdown à la course de 12 yards avec une nouvelle course de leur numéro 7. La transformation est une nouvelle fois réussi : 14-3 pour les Yankees.

Le réveil des Licornes

Les Licornes font un court retour de KO et partent de leurs 20 yards. Une nouvelle fois c’est les courses au centre qui sont les plus impactantes. On notera une course du numéro 21 qui réussi à courir pour 9 yards après un fumble lors de la transmission. Une fois arrivé sur leurs 30 yards le QB Licornes, Tabary Raynald (numéro 7), qui avait beaucoup insisté sur des tracés en Flat jusque-là, change de plan de jeu et vise Chevalier Alain sur un tracé Fade pour un gain de 38 yards. Les Licornes se retrouvent alors sur les 22 yards adverses. Après une course de 15 yards du numéro 21, Mulhem Morgan, c’est le numéro 33, Carro Kenny, qui marquera le premier TD Licornes du match sur une course de 7 yards en plein centre. La transformation sera néanmoins un échec : 14-9 pour les Yankees.

Il ne reste que peu de temps avant la fin du deuxième quart temps, et après quelques courses où les Yankees n’avanceront pas, l’arbitre siffle la mi-temps.

C’est les Yankees qui réceptionnent le ballon au retour du vestiaire. Ils démarrent leur drive offensif à partir de leurs 21 yards. Les angevins ne laisseront pas à leur adversaire le temps de reprendre leur marque, car c’est une course extérieure d’Allet Vincent, oui encore lui, qui fait avancer son équipe de 62 yards en un seul coup. Il n’en fallait pas plus pour redonner le moral à son banc de touche. Malheureusement pour eux, la défense de Saint Brieuc est piquée au vif et va se rattraper en empêchant l’attaque adverse de gagner ne serait-ce qu’un yard supplémentaire. Les Yankees devront donc se contenter d’un Field Goal de 23 yards, malheureusement ce dernier est un échec.

Une Domination angevine ?

C’est donc les Licornes qui repartent de leurs 13 yards. Avec pour objectif de recoller au score le plus vite possible. Mais dès le second jeu, le QB lance une interception directement dans les mains du numéro 40 des Yankees, Bes Denis, qui réussit à remonter la balle jusqu’aux 9 yards de l’équipe adverse. Encore une fois les Yankees ne réussissent pas à marquer de TD, mais pourront se consoler avec un autre Field Goal de 23 yards qui sera cette fois réussi. 17-9 pour Angers.

Saint Brieuc récupère donc le ballon avec une différence de 8 points, rattrapable en un touchdown, et après 3 jeux de course qui ne donneront pas droit à une première tentative, l’équipe décide de tenter une quatrième et courte avec une passe extérieure, mais le QB Licornes se fait une nouvelle fois intercepté. Le défenseur numéro 20, Romain Pauleau, remonte la balle pour environ 40 yards et donne un nouveau touchdown à son équipe. La transformation sera un échec, mais les Yankees se conforte avec une bonne avance sur le score de 23-9.

Une remontada ?

Les Licornes reçoivent le Kick-Off, et malgré une bonne pénétration des joueurs angevins dans les lignes adversaires, le returner de Saint-Brieuc numéro 20, Marchand-Papin Kevin, trouve un passage en longeant la touche angevine, un retour de 80 yards, qui redonne une chance à son équipe de revenir au score. La transformation est réussie, les Licornes ne sont donc plus qu’à 7 points derrière les Yankees : 23-16.

Les trois drives suivants ne sont qu’une compilation de courses courtes au centre et de passe incomplète de la part des deux équipes qui n’obtiennent aucune première tentative. Mais c’est sur un punt raté des Yankees que les Licornes voient une occasion de recoller au score. L’attaque briochine commence son drive à seulement 40 yards de l’end-zone adverse. Et, grâce à une splendide connexion entre le QB et le receveur numéro 83, Cefbert Nelson, pour un gain de 22 yards, les Licornes se retrouvent à seulement 5 yards du Touchdown. C’est le numéro 33, Carro Kenny, qui marque le Touchdown salvateur avec une course au centre. Les Licornes ont impérativement besoin de réussir la conversion pour égaliser, le kick du numéro 86 part vers le poteau gauche, le touche et rentre pour l’égalisation, Kick is Good. 23-23.

Les Yankees récupèrent le ballon sur leurs 35 yards, et
malgré un gros gain de 15 yards sur une course du numéro 19, la défense briochine
verrouille tous les côtés. Les Yankees refusent de se résoudre à punter et
tente une 4ème et 15 avec une passe qui sera malheureusement
incomplète. Les Licornes récupèrent donc la balle avec une moitié de terrain à
parcourir. Les Licornes entament leur nouveau drive avec leur spécialité :
les courses au centre. Ils peuvent également compter sur le numéro 86 avec une
réception de 8 yards. En arrivant sur les 25 yards adverses, un fumble du
numéro 33 viendra gâcher leur bonne avancé et les forcera à tenter un field
goal d’un peu moins de 40 yards. La défense d’Angers ne compte pas se laisser
faire et bloque le Field Goal pour empêcher l’équipe adverse de prendre l’avantage.

Il reste peu de temps pour marquer, les Yankees entame leur
drive et avance seulement grâce à une pénalité Licornes, la défense adverse empêche
toutes autres progressions. Les Yankees punt en comprenant qu’ils ne peuvent
plus passer devant et doivent désormais se battre pour obtenir un match nul. Les
Licornes quant à eux démarre sur leurs 5 yards, mais en raison de beaucoup de
holding de la part de leur ligne offensive ils n’avancent pas et laissent finalement
le chrono défilé.

Fin du match 23-23.

MVP(s) du match

1 dans chaque équipe puisqu’il y a eu match nul:

#7 Yankees : Allet Vincent :169 yards à la course et 1 TD

#86 Licornes : Chevalier Alain : Des mains sûres, constant sur le match, 55 yards à la réception, FG 1/2 dont un bloqué, Transfo 2/3

Points Forts de chaque équipe

Le point de fort des Yankees est la course, intérieure comme extérieure, beaucoup de jeux en reverse ont fait de grosses percés dans les lignes de St-Brieuc.
Les Linebackers ont fait du bon travail sur une bonne partie du match, c’est une escouade sur laquelle la défense a pu compter.

Le point de fort des Licornes est la ligne offensive qui crée de gros espace pour les RB et donne du temps au QB pour lancer, ils possèdent également une très bonne escouade de coureur qui tourne beaucoup ce qui donne beaucoup de puissance à leurs jeux de course.
Du côté de la défense les Licornes ont mis du temps à rentrer dans le match, mais à partir de la mi-temps, les gros jeux Yankees faisaient vraiment figure d’exceptions.

Les points à améliorer

Les Yankees ont eu des jeux à la course assez puissants mais ont également souffert de jeux de passe trop inconstants, beaucoup de drops de la part des receveurs et certaines passes imprécises ont ralenti l’offense.
En défense, on voit que la ligne défensive a été dominée une grande partie du match, et que la couverture profonde a eu quelques soucis sur le peu de jeux où les passes étaient dirigés dans cette zone.

L’attaque des Licornes a beaucoup d’atout, mais une partie du terrain était sous-exploité, en effet peu de passes longues ont été tentées alors que le QB et les receveurs ont eu l’air à l’aise dans cette zone le peu de fois où ces jeux ont été effectués.
En défense, les blitz et la ligne défensive n’ont eu que trop peu d’effet et le QB Yankees n’a pas été très inquiété. Les pénétrations pour détruire les jeux de courses dans l’œuf ne se faisaient pas sentir.

Prochains matchs

Dès ce week-end, les Yankees joueront à l’extérieur contre les Dockers (1-0) qui ont fait une grosse prestation contre le Tonnerre de Brest la semaine passée.
Les Licornes sont au repos jusqu’au 9 février où ils accueilleront les Mariners de Vannes.

Crédit photo: BenB.Z.H , merci de nous avoir transmit et de nous permettre d’utiliser vos photos.