Premier derby bordelais en faveur des Kangourous

De retour dans notre antre, le stade Charles Martin, en ce samedi soir. Bien balayée par un vent glacial, la harde reçoit « nos chers voisins » les Kangourous de Pessac. Première rencontre historique pour ces deux clubs qui se sont croisés et affrontés maintes fois lors de matchs de préparation, mais jamais à un niveau officiel ni dans la même division. « Le » match pour ces deux équipes à la rivalité assumée. Une pression supplémentaire, qui s’ajoute à celle de devoir faire bonne figuration sur ce 3ème match de D2 à domicile devant un public venu nombreux. Ce sont les Kangourous qui commenceront l’offensive après un kick off return arrêté dans leur territoire.

Le premier jeu au sol est sévèrement bloqué par notre défense. Et là… c’est le drame : deuxième jeu et une seam plein axe du #15 qui profite d’une mésentente inconcevable sur la couverture de passe et touchdown ! Coup dur pour l’escouade face à un jeu pourtant répété une centaine de fois… Le décor est planté… Les échos des célébrations nous font vite comprendre que les redmen ne vont rien laisser passer et ne feront pas dans la demi-mesure. « Bienvenue en D2 ». Transformation réussie. Les Lions repartent donc en attaque après un très bon retour d’Anthony Constantin #33 qui pose la balle non loin des 50. Le drive offensif est lancé, avec des gains sur de courtes passes, face à une défense optant pour un front 3 3 qui cherche à verrouiller le backfield. Une belle passe d’Antoine Mantei #5 sur Jérémy Bertrand #7 n’arrivera pas à inquiéter la défensive des Kangourous. Pire, une interception du #2 vient crucifier les Lions. Un pick-6 qui sera annulé à la suite d’une faute de la défense sur la remontée du terrain (block dans le dos). Aie… l’ambiance, glaciale, vient de prendre un coup de chaud. La balle repart sur les 45 yds rouges. Les Kangs progressent alors jusqu’à nos 35 yds en alternant courses et short pass. Mais, sur un placage, le #36 rouge laisse échapper le cuir pour un fumble recouvert par notre beast, Bryce. Nous repartons alors en 1re. La défense des Kangs ne laisse rien passer, intraitable, malgré un effort d’Antoine qui porte le cuir sur quelques yards: 3ème et Punt. La balle échappe à notre punteur qui ne peut que se coucher dessus, la pression arrivant trop vite. Elle est stoppée sur nos 15 yards. Position difficile, et deux jeux plus loin nouvelle punition avec un nouveau TD, transformé. 0-14. Les Lions repartent alors après un short kick des Kangs. Mais, encore une fois, la défense des rouges ne laisse aucun espace avec des couvertures imperméables aux passes. 3ème et punt. C’est à l’offensive des Kangs de repartir. Le drive progresse : fautes défensives, placages manqués et percées au sol. On passe alors en 2e quart-temps.

La défensive semble reprendre du poil de la bête et sortir les crocs. Plusieurs big plays défensifs avec un stop sur une 4e viennent conclure cette série. La harde repart alors balle en main pour tenter de reprendre du terrain face aux redmen. Toujours pas de réussite et une nouvelle interception du #9 Kangs, Vincent, castre la série. Œil pour œil, croc pour croc. L’escouade défensive Lions décide elle aussi de stopper les Kangs: sack et placages pour perte pour amener à une interception du #33 Anthony, qui remonte la balle jusqu’aux 30 yards. Nouveau turnover sur ce match qui semble s’enflammer, à l’avantage des défenses. Retour de l’escouade offensive sur le terrain, et même si Sieur Mantei décide de sortir le lance-missile via de belles passes, la défense Kangs et la fébrilité Lions ne suffisent pas à progresser. 4ème alors… et… le Defensive End Kangs #38 arrive à mettre la main sur notre Quarterback qui laisse échapper le ballon. Recouverte par notre ligne offensive mais le cuir repart aux redmen. S’en suit alors un drive offensif tendu! La défense résiste aux coups de butoirs des Kangourous, qui alternent courses plein centre et short pass. Le cuir progresse et arrive en Red Zone. Les Lions plient mais ne rompent pas. Pourtant une slant millimétrée passe, malgré une belle couverture et un placage sur la ligne : TD. Transformé. 0-21. Un dernier drive Lions, tentant le jeu au sol, sera une nouvelle fois arrêté sèchement par les Kangourous. Mi-temps.

L’ambiance est morose… de la frustration face à ce 1er quart-temps où la harde n’a pas su se mobiliser et des erreurs qui ont couté cher sur cette 1re mi-temps. Néanmoins, on a su aussi contenir les visiteurs en 2ème. Il faut alors se débrider et relâcher la pression pour pouvoir enfin développer notre jeu. La harde repart en attaque après encore une fois un bon retour de kick-off. On prend les mêmes et on recommence. La défensive Kangourous reste bien en place et intercepte une nouvelle fois le cuir via la #9. Même sanction pour l’offensive rouge. Faute personnelle, big play défensif et finalement interception de notre #9 Nicolas qui file alors jusqu’aux 40 Kangs, bien couvert par une salve de block. Les Lions repartent en offense. Cette fois le drive est positif : la harde profite d’une pression excessive (interférences) qui a du mal à couvrir nos receveurs, et d’un Antoine qui décide de prendre les choses en main via de belles courses. Cela ne suffit pas… rien à faire. La connexion ne se fait pas et on rend la balle aux redmen. Malgré de belles percées au sol des Running Backs Kangourous, et de placages manqués (décidément), la harde ne lâche rien et stoppe une nouvelle fois les visiteurs sur deux tentatives et 1 yard à faire. La délivrance! Enfin un drive représentatif du niveau de notre escouade offensive. Bubble, Quarterback en feu et enfin un missile Antoine > Anthony de 35 yards et on arrive à la récompense : Touchdown Lions. Transformé. 7-21. Après un bon retour de kick off des Kangourous, un long drive s’installe alors. Échange de coups entre les deux escouades. De beaux jeux offensifs viennent se heurter à une défense qui ne lâche rien. Finalement c’est la défense qui a le dernier mot, arrêtant une nouvelle fois une 4ème des visiteurs. Nouveau drive offensif des Lions. Même physionomie. L’escouade ne lâche rien, la défense rouge non plus. Le drive n’est pas concluant et la balle revient aux visiteurs. Encore une fois, un combat s’engage entre les deux escouades Lions et Kangs. Cependant, les jeux font mal, avec un jeu au sol efficace couvert de short pass qui trouvent leur cible, les redmen remontent le terrain dangereusement. Les placages manqués coutent une nouvelle fois cher à la harde. Arrivés aux portes de notre end-zone, les Kangs décident de sortir leur jeu au sol gros modèle, et en deux jeux enfoncent notre ligne pour planter un nouveau touchdown. Transformation ratée. 07-27. Un très beau retour d’Anthony #33 vient redonner espoir aux Lions. L’offense repart dans les 35 yards adverses. Et Antoine à la manœuvre, pilonne la défense Kangourous. En vain. La connexion ne passe pas avec ses receveurs. L’arbitre siffle alors la fin de match.

La harde accuse le coup. Tête baissée et blessée dans son orgueil. Le début de match complètement raté, et le manque de solution offensive ont couté cher aux Lions. Face à une équipe de Pessac extrêmement agressive en défense et efficace en offense, le score ne ment pas. On peut cependant être fier ce cette 2e mi-temps plus complète. Une prestation à relativiser face au leadeur de notre poule.

Prochain rendez-vous à Lyon chez les Gones. Aucun droit à l’échec cette fois. Les Lions n’auront pas d’autre choix que de ramener une victoire face à ses adversaires qui auront, eux aussi, la bave aux lèvres. Ils ont les mêmes ambitions à coup sûr…

Crédit Photo : Chris ChCouly

Retrouver l’article original ici