Black Panthers – Blue Stars : Duel au(x) sommet(s)

C’est dans les Alpes, en Haute Savoie plus exactement que le choc tant attendu de cette huitième journée s’est déroulé. D’un coté nous avons une équipe receveuse invaincue, candidate affichée au titre cette saison et de l’autre une formation qui ne cesse de progresser, de surprendre et qui sans un accroc contre ces mêmes Black Panthers au match aller aurait elle aussi une fiche vierge de défaite. Mais alors qu’elle avait dominé une grande partie de la rencontre c’était bien l’expérience des visiteurs qui leur avait permis de repartir avec la (courte) victoire 20-18. Depuis, chacune de ces équipes avait pu tester ses jeux, s’ajuster sans jamais être réellement inquiétée. Sans être inquiétées en France pour les Panthères, car en Europe, hélas, on a pu voir le fossé encore existant entre les toutes meilleures équipes (les Raiders du Tyrol en l’occurrence vainqueurs la semaine dernière de ces mêmes thononais 41-7) et les formations hexagonales qui peinent encore à rivaliser.

C’est donc l’occasion de voir un vrai match d’Elite entre les cadors de cette poule sud même si l’absence de quelques cadres de part et d’autre pourrait être préjudiciable notamment en fin de rencontre. Nous pouvons citer par exemple les cas de Benjamin Plu, WR thononais récemment drafté par les Lions de la Colombie Britannique (CFL) et évidemment absent car en cours de préparation ou de Scott Harrison (WR Blue Stars), grand artisan du dernier succès contre les Falcons. Le temps est bon, le public présent avec notamment une petite colonie de marseillais (et les South-Kings qui donnent de la voix), le kick-off peut être donné par les Blue Stars qui, grâce à un habile coup de pied court, récupèrent le ballon sur les 40 thononais : Ca démarre fort même si le premier quart ne va pas confirmer cette entame sur les chapeaux de roue. Un first down de chaque coté suivi de punts, les escouades offensives qui tardent à trouver le rythme et ce n’est que par quelques courses efficaces de leur  QB #5 Clark Evans que les Black Panthers parviennent  à avancer tandis que les Blue Stars progressent mais trop peu pour renouveler leurs contrats de 4 tentatives. 0-0 à l’issue du premier quart résolument défensif : Les deux équipes sont en place mais ne trouvent pas de solution.

Le second quart est plus ouvert et  le WR # 1 marseillais, Hadrien Lynda réceptionne une courte passe (4 yards) de Chase Burton QB#4, après un long drive, pour le premier TD du match. 6-0 car la transformation est contrée. Les Black Panthers réagissent rapidement par une passe de 30 yards de Clark Evans qui se connecte avec Jefferson Alexandre WR#11 pour l’égalisation. Le PAT étant transformé, les locaux prennent l’avantage (7-6). Alors que le début du match fut complètement défensif, on sent peu à peu les offensives prendre leurs marques, et les défenses laisser quelques ouvertures. 2 longues passes de Chase Burton en direction de Robert Fargeon (WR/TE #9) et Hadrien Lynda mettent les Blue Stars dans une situation favorable pour scorer, et c’est qui est fait après une passe de 5 yards de Chase Burton pour Gabriel Bisson (WR#23). La transformation amène le score à 13-7 pour les visiteurs qui auront encore l’occasion de scorer juste avant la mi-temps mais le gong viendra sauver les thononais.

On en reste donc là. 13-7 et un magnifique second quart après un début de match timide des deux équipes et de nombreuses pénalités sifflées (notamment contre des Panthers assez indisciplinés). Les Blue Stars récupèrent donc le cuir en début de 3ème quart et scorent quasiment dans la foulée avec une réception somptueuse de Rudy Dumar (WR#6) qui s’échappe, slalome et va inscrire un TD de presque 90 yards après avoir passé en revue toute la défense thononaise… Mais non, iI est rattrapé à 2 yards de la End-Zone après un retour inespéré d’un DB thononais. Il faut attendre quelques jeux et une course  (2 yards) d’Emmanuel N’ Toutoume (RB #3) pour enfin marquer de nouveau.  La transformation est passée et le score s’élève à 20-7 pour les visiteurs. Les Black Panthers blessés dans leur orgueil, menés comme jamais auparavant sur leur terrain sortent leurs cartes maîtresses : les courses QB et les longues passes à direction de leur WR vedette, Jeff Alexandre. Mais c’est le RB#30 suédois, Kasper Wedberg qui, par une course en puissance  de 7 yards permet aux Black de recoller (20-14 après transformation).

On sent que les attaques ont clairement pris l’ascendant en ce début de seconde mi-temps : L’alternance de passes longues (vers Jeff Alexandre essentiellement) et de courses puissantes de Kasper Weberg et Clark Evans fonctionnera jusqu’à la fin de la rencontre. Coté Blue Stars, la défense lâche un peu prise alors que Chase Burton sacké pour la première (et seule) fois  du match par Willy N’Kishi (DL#76) ne permet pas, cette fois, à son équipe d’avancer, et quelques jeux après le punt, c’est sur une course magnifique de 30 yards de Paul Meryl (RB#21) que les Black Panthers reprennent l’avantage (21-20 après transformation). Cette rencontre devient alors complètement folle. Alors que les deux équipes prennent habituellement  très peu de points, elle se rendent coup pour coup lors de cette bataille d’un niveau (enfin) très élevé. Et c’est loin d’être terminé ! La défense un peu attentiste des Panthers oublie Emmanuel N’Toutoume qui après une courte réception anodine passe toute la défense en revue pour aller inscrire un nouveau TD de plus de 80 yards ! La transformation réussie redonne le leadership aux visiteurs (27-21). Nouveau drive pour les Locaux,  qui une nouvelle fois grâce au duo Evans-Alexandre, parviennent à marquer sur une passe de 40 yards (après il est vrai une pénalité sifflée contre la défense marseillaise qui commence à souffrir). La transformation redonne l’avantage aux locaux (28-27).

L’offensive Blue Stars est de retour sur le gridiron, elle doit absolument rester au contact si elle veut mener son équipe à la victoire. Les chants des South Kings se font plus forts, plus longs. Passe de Chase Burton…. Interceptée par Valentin Roesch (DB#4). Les Black reprennent donc la balle et après une nouvelle course en puissance (10 yards) de Kasper Wedberg  prennent pour la première fois un peu le large dans cette rencontre à couteaux tirés (35-27 après transformation). C’est la fin de ce 3ème quart extrêmement riche en points, coups d’éclats, éminemment offensif et spectaculaire.  Mais là encore,  tout n’est pas terminé dans cette rencontre complètement débridée. La défense Blue Stars, on l’a dit peine de plus en plus à contenir les coups de boutoir de Wedberg et Evans, bon lanceur mais surtout extrêmement puissant et rapide lorsqu’il s’échappe à la course. Et c’est sur une course au centre de 35 yards que ce dernier score à nouveau pour donner un bel avantage à son équipe (42-27 après transformation). Les Blue Stars touchés mais loin d’être coulés ne lâchent pas dans ce 4ème. Avec un effectif réduit (28 joueurs) et des absents, ils sont pourtant encore là, vaillants et efficaces malgré tout. Nouveau catch de Rudy Dumar, puis de Gabriel Bisson et enfin d’Hadrien Lynda qui marque un nouveau TD. Les Blue Stars veulent recoller en tentant une transformation à deux points hélas ratée (42-33). Que va donc nous réserver cette toute fin de rencontre ? Les équipes vont-elles se lasser ? Les défenses vont elle craquer ? Bah pas vraiment en fait. On continue sur un bon rythme avec deux équipes joueuses et efficaces. Les Black avancent mais les Blue Stars ne rompent pas : l’offensive thononaise est stoppée sur la ligne des 26 yards des marseillais. 4ème donc et une tentative de Field Goal (36 yards) magistralement réussie par le meilleur Kicker (et probablement  l’un des meilleurs receveurs) de l’Elite : Jeff Alexandre, encore lui… (45-33).

Alors qu’on pourrait croire les visiteurs résignés ils continuent d’avancer, de tenter et de… réussir comme cette réception magnifique sur la tête d’un défenseur par Hadien Lynda. Le niveau est bon. Excellent par moment. Et ce TD somptueux montre à quel point le football peut être un sport esthétique et dramatique. La transformation est contrée et le score en restera là (45-39 donc…). La fin de match est sifflée : Le match fut intense. Epique. Les équipes joueuses, le score élevé.

QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Black Panthers 0 7 28 10 45
Blue Stars 0 13 14 12 39

On vient de voir assurément un duel entre deux des plus belles équipes hexagonales. D’un coté les Black qui ont su se relever la tête après leur naufrage en Autriche (et montrer que c’était l’équipe à battre en France), de l’autre une équipe marseillaise qui ne cesse de surprendre (mais surprend-elle encore au bout du compte tant elle démontre match après match ses qualités ?) et qui montre qu’il faudra compter sur elle jusqu’au bout et pourquoi pas défendre ses chances à Villeneuve d’Asq, fin juin, lors de la finale Elite. Le manque de visibilité de la poule nord ne nous permet pas d’avoir d’élément de comparaison efficace.  On peut simplement constater quelle est beaucoup plus défensive mais aussi beaucoup plus serrée. On verra au moment des play-offs où nous en sommes. Pour le moment il reste 3 rencontres aux Black et 2 aux Blue Stars pour préparer ces play-offs. Car si la qualification est  déjà acquise pour les Black Panthers, elle approche un peu plus, semaine après semaine, pour les Blue Stars.

MVP : Jefferson Alexandre (2 TD sur réception, 1 FG et 6 PAT).

Coté Blue Stars : on peut signaler les performances de Chase Burton (5TD. 1int. 1sack) et d’Hadrien Lynda (3TD sur réception).

Merci à Axel Groove pour les photos.